Le projet se déroulera sur plusieurs étapes. Le premier axe consiste à faire un appel aux candidates. Toutes candidates inscrites représentent valablement sa région de provenance.

PREMIERE ETAPE (Phase des inscriptions)

Il est ouvert à tous une période d’inscription au cours de laquelle les filles s’inscriront sur le site dédié au projet.Il s’agit du www.ciae.org .Une fois sur le site, la candidate désirant participer au concours sélectionne sa région de résidence, puis s’enregistre selon les informations disponibles et son projet de lutte contre les changements climatique en Afrique (petite description). Les critères du choix des candidates sont détaillés sur le site d’inscription (au menu inscription).



LA DEUXIEME PHASE (Phase de sélection et de formation)

Il sera organisé un casting de sélection après validation des inscriptions. Au total 22 candidates franchiront cette étape.


A la suite elles suivront des formations sur le leadership et la gestion de projet (ces deux formations afin de leur permettre de mener à bien leur mission) ainsi que sur différents thèmes : agriculture durable, hygiène, eau et assainissement, énergie durable et bio diversité. Parmi tous ces thèmes, les candidates devront en choisir un, écrire un projet viable qu’elles présenteront dans un format écrit devant un jury afin d’être notée.


Les formations que suivront les candidates seront, comme tout le reste du projet, adaptées à la crise sanitaire actuelle. Pour un respect efficace des mesures barrières, certaines formations auront lieu grâce à l’outils Webinaire et seules celles qui le nécessiteront seront faites en présentiel. Des chalenges et activités seront organisées pendant les périodes préparatoires du concours et seront véhiculés sur les différentes plateformes du comité.


Un voting sera ouvert au public à savoir le voting par sms à travers un numéro court, sur les réseaux sociaux et sur le site internet.


Le deuxième axe sera l’élection de l’ambassadrice. Lors de la soirée, les candidates auront l’opportunité de montrer leur talent intello-culturel. Sur le plan « intello », elles défendront leur projet en plaidoyer et sur le plan « culturel », il y aura des prestations artistiques diverses qu’elles animeront tout au long de la soirée.


Au total (08) huit lauréates seront sélectionnées : une ambassadrice, première promotrice et deuxième promotrice pour un mandat d’un an non renouvelable.


Cette année vient s’ajouter la sélection des promotrices régions au concours.


L’attribution des pourcentages aux votes et autres seront déterminées par le comité d’organisation. La délibération finale quant à elle, se déroulera sous le chapeautage d’un Huissier de Justice.